L’aptitude à l’hypnose aussi appelée réactivité, susceptibilité hypnotique, suggestibilité ou hypnotisabilité fait référence aux comportements verbaux et moteurs adoptés par le sujet en réponse à des suggestions spécifiques faites lors de la procédure hypnotique.

La réactivité est le critère le plus populaire en recherche pour attester de la présence de l’état d’hypnose en outre ce critère permet d’évaluer la capacité des sujets à être hypnotisé. Ainsi, si un sujet répond aux suggestions dans un contexte défini comme « hypnotique », on considère généralement que le sujet est « hypnotisé » ; le sujet est également considéré comme « hypnotisable ».

Nadon, Laurence et Perry, ont évalué que 15 % de la population serait en mesure de vivre un état hypnotique profond. Selon les chercheurs ces personnes seraient en mesure d’accomplir des tâches cognitives requérant une grande capacité de concentration; ils possèderaient de fortes capacités imaginatives et de visualisation qui leur permettraient de plonger profondément dans des scénarios imaginaires et les images évoquées par l’hypnotiste leur apparaissent presque réelles.

Un autre 15 % de la population serait complètement réfractaire à l’hypnose, alors que la majorité, 70 % de la population se situerait entre ces deux extrêmes.

Selon Frédérick Robin c’est 80 % de la population qui serait dans la catégorie moyenne, 10 % de la population étant très suggestible et un autre 10 % seraient incapables de vivre un état d’hypnose.