L’hypnose a de particulier d’être la seule pratique alternative en santé qui se retrouve dans les salles de spectacles, à la télévision ou sur le WEB. Ces démonstrations d’hypnose, parfois rocambolesques, suscitent l’engouement de la population et aussi des intervenants. Malheureusement ces représentations de l’hypnose nourrissent ses aspects mystérieux et magiques. Ce qui de l’avis de plusieurs, entretient chez les soignants et dans la population une aura de suspicion et de dangerosité, à l’égard de cette pratique alternative en santé.

L’hypnothérapie utilise l’état d’hypnose afin de provoquer un changement de comportement ou d’attitude et le travail de l’hypnothérapeute est de guider la personne vers les ressources intérieures qui lui permettront de résoudre ses difficultés.

L’hypnose seule ne traite rien, elle facilite en autre l’état de suggestibilité qui permet au praticien de formuler des suggestions qui permettront par exemple d’améliorer des situations relationnelles difficiles, ou encore, qui permettront une réinterprétation de la situation problématique. Cette réinterprétation permettra alors à la personne d’entrevoir des pistes de solutions qui jusque-là semblaient brouillées ou inexistantes.

L’hypnothérapie est un adjuvant à toute forme d’intervention ou d’accompagnement, c’est-à-dire que son efficacité repose sur un amalgame de techniques de réinterprétation, de réflexion, de déconstruction et de relaxation qui va permettre le changement souhaité.

Il est difficile de déterminer avec précision ce qui appartient à l’hypnothérapie et ce qui serait attribué à d’autres techniques et certaines personnes font preuve d’un enthousiasme excessif face aux possibilités de l’hypnose. D’ailleurs, elles sont souvent encouragées par des hypnothérapeutes qui promettent des résultats exagérés en dehors des limites de ce que peut appuyer la science.

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’hypnothérapie n’est pas une panacée, elle connait des limites, comme toutes autres formes de thérapies. À la Clinique d’hypnose et de relaxation de Montréal, nous souhaitons transmettre  une information objective et pertinente sur tout ce qui a trait à l’hypnothérapie, son application et son efficacité.

Vous trouverez dans la section blogue des articles concernant l’histoire de l’hypnothérapie, les théories, les méthodes d’induction et les applications possibles de l’hypnose.

Si vous souhaitez des informations plus précise à propos de l’hypnose et de l’hypnothérapie ou encore si vous désirez discuter de votre situation particulière nous pouvons, sans aucune obligation de votre part, organiser une rencontre téléphonique informative. Sur le formulaire contact indiquer moi le meilleur moment pour vous joindre.

Au plaisir,

 

Claude Lavoie, PhD, Travailleur social, hypnothérapeute.

 

Références

Fromm, Érika. (1977). An Ego-psychological Theory of Altered States of Conscienciousness. International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, Vol. 25, Pages 372-387.

Orne, M.T. (1959). The nature of hypnosis: artifact and essence. Journal of abnormal and social psychology, Vol. 58, 277-299.

Olness, K.; Kohen, D. P., Eds. (2007). Hypnose et hypnothérapie chez l’enfant.Traduction française de « Hypnosis and Hypnotherapy with Children,3d edition »